A Propos


Photographe :
Une passion, un métier.

Passionné d’images et de musique depuis mon enfance, j’ai grandi dans le monde de l’imprimerie et de la photographie.

L’odeur du papier, le bruit des machines, la lumière rouge puis le noir du labo, le compresseur qui plaque la pellicule, la lumière du flash, l’odeur des bains : fixateur et révélateur, le développement des photos argentiques et le silence des tables lumineuses m’ont permis de construire mon expérience auprès de mon formateur, mon père.

Passionné par la photo, j’aime partager le moment de vérité quand l’autre découvre l’image, la beauté du geste pour le sportif, l’émotion d’un enfant, le regard d’une femme, la position d’un animal, les formes et les couleurs d’une fleur, la rondeur d’une goutte ou le bonheur d’une mère, ce moment magique qui fait la PHOTO.

La photo exprime toujours une intense vérité qui ne trompe jamais sur la pensée ou le bonheur de chacun, elle se fige avant de garder pour l’éternité le souvenir du passé, cet instant qui nous rappelle ce moment.

Au fil du temps, la photographie a évolué passant de l’argentique au numérique en quelques années, les méthodes de travail, le matériel et les appareils ont également changé les méthodes et les approches aussi.

J’ai suivi de nombreux stages tout au long de ces dernières années pour parfaire mon expérience professionnelle. J’ai appris à maîtriser les techniques des prises de vues, mais également les différentes étapes pour la correction d’image (chromie, colorimétrie, retouche, composition,…)

Aujourd’hui je réalise tous types de reportages photos : sportifs, professionnels ou amateurs (football, handball, rugby, …), événementiels (soirées, concerts extérieurs,…) publicitaires (présentation de produits, marques, inaugurations), culinaires, portraits, communions, anniversaires, studio,…


Corrections d’images
95%
Photos sportives
80%
Photos entreprises
80%
Photos culinaires
80%
Événementiels
80%
Portraits
80%
Studio
90%
Montage Vidéos
50%

Compétences


« Photographier c’est tendre un piège. Soit on met en place la trappe et on attend que la victime tombe dedans, et on appelle cela du reportage ; soit on déplace la trappe pour qu’elle tombe dedans à coup sur, et on parle d’art. »

Pierre Movila